Pétition pour une voie verte de l’Avesnois écologique et pour tous

Voie verte avant la rénovation

La voie verte de l’Avesnois est en cours de restauration par le Conseil départemental du Nord. Faute d’un entretien régulier, elle était devenue impraticable et inaccessible pour la majorité des habitants.

Après les travaux, la voie verte desservira 14 communes de Ferrière-la-Petite à Glageon et permettra de se déplacer à pied, à vélo et à cheval sur un itinéraire sécurisé de 30 km, sans être mis en danger par les voitures et en bénéficiant d’un cadre agréable.

La voie verte de l’Avesnois est un équipement public qui ne se limite pas aux enjeux de loisirs de quelques uns qui veulent aujourd’hui la conserver en mauvais état afin de préserver des activités particulières et maintenir son usage confidentiel.

Voie verte avant la rénovation

Au moment où nous devons plus que jamais accélérer la transition écologique et sociale, renoncer à la restauration de la voie verte irait contre l’intérêt de nos concitoyens les plus fragiles. Ça serait choisir d’exclure les habitants les plus vulnérables de l’aménagement : les publics précaires, les personnes âgées, les familles avec poussette, les personnes en fauteuil roulant…

La voie verte de l’Avesnois représente un enjeu social. A condition d’être restaurée, elle répondra aux besoins de mobilité d’une partie de la population qui n’a pas financièrement accès à la voiture individuelle.

Reliant directement les territoires du nord et du sud de la Sambre-Avesnois, la voie verte réunit toutes les conditions d’une mobilité inclusive : sécurisée, accessible aux plus âgés, aux plus jeunes et aux moins expérimentés, favorisant l’autonomie et créatrice de lien social.
 

Sur le plan écologique, aménager une voie verte revêtue c’est lutter contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES) des déplacements motorisés. La voie verte encouragera efficacement le report modal de la voiture vers la marche et le vélo pour aller travailler ou faire ses courses.

Voie verte après la rénovation

La voie verte de l’Avesnois fait partie de la Scandibérique, tronçon français d’un itinéraire vélotouristique d’intérêt européen, l’EUROVELO 3. Localement, la voie verte de l’Avesnois constitue un maillon essentiel du schéma directeur cyclable du Conseil Départemental du Nord qui a pour but à la fois de dynamiser les territoires en y favorisant une économie autour du vélo et de permettre les déplacements de proximité à vélo, y compris en zone rurale et par les personnes précaires.

La voie verte de l’Avesnois est un beau projet d’intérêt général pour la transition écologique, socialement juste et pour le plaisir de tous. Nous soutenons sans réserve les élus du Conseil départemental du Nord qui ont décidé de la rénovation de la voie verte de l’Avesnois.

>>> SIGNEZ POUR LA CONTINUATION DES TRAVAUX ET UNE VOIE VERTE POUR TOUS.

Collectif des citoyens pour une voie verte de l’Avesnois écologique et solidaire

 

 

– Yannick Paillard, président de Droit Au Vélo – ADAV
– Rodrigo Lupo, président de l’Association pour l’Egalité des Chances
– Julien Dubois, Président de l’Association Française des Véloroute et Voie Vertes – AF3V
– Erick Marchandise, président de l’association CycloTransEurope

 

>>> Téléchargez le communiqué de presse du 07 janvier 2020
 
– 8 janvier 2020 – Travaux de la voie verte – La réponse du département du Nord
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *