Première victoire au Sénat : bientôt huit vélos par train ?

La Commission de l’Aménagement du territoire et du Développement durable du Sénat a adopté le 6 mars 2019 l’amendement à la loi LOM stipulant que tous les trains neufs et rénovés devront comporter huit emplacements pour les vélos non démontés.  Il sera mis au vote en séance plénière à partir du 19 mars. Son passage à l’Assemblée nationale est prévue en juin.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Embarquer les vélos dans les trains doit devenir un droit
Amendements à la loi LOM

Alors que l’urgence climatique nous presse d’agir, le vélo constitue une solution qui permet d’y répondre. Il est par ailleurs un véritable outil de mobilité, de désenclavement et de développement des territoires.
 
Le plan Vélo publié en 2018, a souligné l’importance de l’intermodalité, notamment en augmentant les parkings à vélos dans les gares mais sans inclure l’embarquement de vélos non démontés dans les trains, maillon indispensable d’une réponse à la hauteur des enjeux.
 
Le train pour le tourisme à vélo mais pas que …


Le tourisme à vélo offre la possibilité pour des cyclistes rejoignant ou quittant leur randonnée d’utiliser le train avec leurs vélos ainsi que lors de ces randonnées (fatigue, changement de programmes, pannes du vélo, etc.). Le vélo démonté avec une housse n’est pratique ni pour le cycliste ni pour les autres voyageurs qui sont confrontés à des espaces limités dédiés aux bagages.
 
Les collectivités locales ont largement investi dans la réalisation de véloroutes et voies vertes. L’ambition de la France de devenir la première destination vélo européenne devient possible. Sur la Loire à vélo, 39 % des itinérants sont venus en train, une tendance qui est à la hausse.
 
… il répond aussi aux besoins quotidiens
 
L’embarquement des vélos dans les trains répond aussi aux besoins quotidiens de nombreux cyclistes, notamment en milieu rural où l’accès aux gares par transports publics est souvent déficient, voire inexistant. En milieu urbain la combinaison du train et du vélo est une alternative à la voiture.
 
Le parlement européen a modifié le règlement des droits des voyageurs ferroviaires adopté en 2007 à une large majorité (15 novembre 2018)  :
« Tous les trains de voyageurs neufs ou remis à neuf devront comporter un emplacement bien indiqué pour le transport des bicyclettes non démontées avec un minimum de huit emplacements.» .
 
Les associations de promotion du vélo, sollicitent l’appui des parlementaires, députés et sénateurs pour 2 amendements (ci-dessous) dans la future loi sur la mobilité prévoyant :
– un nombre minimal de 8 places de vélos non démontés par train pour la SNCF et tous les opérateurs à venir,

– un nombre minimal de 5 places de vélos non démontés pour les cars affectés au transport de voyageurs sur des lignes régulières ou saisonnières, à l’exception des services urbains.
Comme au parlement européen, vers une large majorité transpartisane pour les vélos dans les trains ?
 
Les sénatrices et sénateurs qui ont déposé l’amendement pour l’embarquement des vélos non démontés dans les trains neufs et rénovés (au 25 février 2019) :
Eliane Assassi (Parti Communiste Français)  – Pascale Bories (Les Républicains) – Françoise Cartron (La République En Marche) – Ronan Dantec (Europe Ecologie Les Verts) – Michel Dennemont (La République En Marche) – Jean-François Longeot (Union Centriste) – Frédéric Marchand (La République En Marche) – Guillaume Gontard (Groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste) – Les membres du groupe Communiste Républicain Citoyen et Ecologiste – Les membres du groupe La République En Marche

Cette nouvelle liberté accordée aux cyclistes est constitutive de la nouvelle politique de la mobilité.
 
Nous appelons les cyclistes et leurs amis à soutenir massivement l’amendement sur  http://www.monvelodansletrain.fr

Une action de promotion de ce nouveau droit pour les cyclistes aura lieu :

samedi 2 mars,
14h – Maison du Vélo boulevard Bourdon à Paris
15h30 – Gare de l’Est où une action symbolique est prévue



Fédération des Usagers de la Bicyclette FUB – Fédération Française de Cyclotourisme FFVélo – France Nature Environnement FNE – Fondation Nicolas Hulot pour  la Nature et l’Homme FNH – Fédération Nationale des Associations des Usagers des Transports FNAUT – Amis de la Nature France – Association Française pour le développement des Véloroutes et Voies Vertes AF3V – Cyclo Camping International CCI – CycloTransEurope CTE –  Mieux se Déplacer à Bicyclette MDB-IDF – Vélorution Paris-IDF



 
 
>>> Télécharger le communiqué de presse
 
 

02 mars 2019 : Une centaine de cyclistes retirent de vrais faux billets à un vrai faux guichet installé gare de l’Est.
 
>>> Lire l’article de France-Bleu
 

Cliquez sur le billet pour embarquer votre vélo non démonté dans le train

 
 
 

Un avis sur “1”

  1. Avec mon épouse nous faisons des périples à vélo et utilisons le train.
    Il serait bon de définir ce qu’est un train.
    8 emplacements pour un train de 2 wagons, super.
    8 emplacements pour un train de 15 wagons, c’est trop peu !
    De plus, il faut accepter les réservations afin d’être certain de pouvoir mettre son vélo. L’incertitude est terrible de rater une correspondance quand les réservations de nuitées sont programmées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *